Les différences entre Chien loup Tchécoslovaque et Chien loup de Saarloos

Asgard

Jaïka

Les différences en tête sont assez remarquables. Voici ce que disent les standards :

La tête doit rappeler l’impression que fait celle d’un loup et correspondre harmonieusement dans ses dimensions avec le corps. Vue de dessus et de profil, la tête a la forme d’un coin. La ligne qui va du museau à l’arcade zygomatique bien développée est très caractéristique. Conjointement à la forme adéquate et la position des yeux, cette ligne donne l’aspect recherché semblable à celui d’un loup.

-Crâne : Il est plat et large ; en ce qui concerne sa largeur, il faut mettre en garde contre une largeur exagérée qui porterait atteinte à sa forme en coin typique. L’os occipital et le pourtour de l’orbite ne doivent pas être trop visibles ; l’arcade sourcilière doit se fondre sans heurt avec le crâne.

-Stop : La dépression naso-frontale est peu marquée.

-Truffe (nez) : Bien pigmentée. Le chanfrein est droit. Museau : Vu de profil il n’est pas trop descendu et légèrement en forme de coin. Vu de dessus, il va en s’amenuisant légèrement et est harmonieusement rempli sous les yeux. Un museau trop grossier altère la forme typique semblable à celle du Loup.

-Lèvres : Bien closes et jointives.

-Mâchoires/dents : Les mâchoires supérieure et inférieure sont bien développées. En comparaison avec le crâne, la mâchoire supérieure ne doit pas paraître grossière. La mâchoire inférieure n’a rien de remarquable. Articulé en ciseaux complet et solide. Un articulé en ciseaux très ajusté est également acceptable.

-Yeux : De couleur jaune, en forme d’amande, placés légèrement obliquement, pas proéminents ni ronds, les paupières étant bien appliquées sur le globe oculaire. L’expression est attentive, réservée mais pas craintive. L’œil est très caractéristique de la race et souligne l’aspect recherché de ressemblance avec le loup. L’expression recherchée n’est obtenue que par un œil de couleur claire. Il faut accorder une grande importance à la couleur, la forme et la bonne position de l’œil. Chez le sujet plus âgé, la couleur jaune de l’œil peut devenir plus foncée, mais le ton jaune d’origine persiste à travers elle. La couleur brune est un défaut. L’orbite se fond imperceptiblement dans le crâne. Une orbite trop marquée conjointement à une arcade sourcilière accentuée et un stop marqué sont des défauts.

-Oreilles : De grandeur moyenne, fermement dressées, triangulaires avec une extrémité arrondie ; leur face interne est couverte de poil. Les oreilles sont attachées à hauteur de l’œil. Elles sont très mobiles et expriment l’humeur et les émotions du chien.

Symétrique, bien musclée ; vue de face et de profil en forme de cône obtus ; caractères sexuels nettement marqués.

-Crâne : Vu de face et de profil le front est légèrement bombé ; pas de sillon frontal frappant ; protubérance occipitale bien visible. -Stop : Moyennement marqué.

-Truffe (nez) : De forme ovale, noire.

-Museau : Sec, pas large ; chanfrein rectiligne.

-Lèvres : Bien tendues, commissures labiales jointives ; les bords des lèvres sont de couleur noire.

-Mâchoires/dents : Mâchoires fortes et symétriques ; dents bien développées, surtout les canines, articulé en ciseaux ou en pince avec 42 dents selon la formule dentaire ; denture régulière.

-Joues : Sèches, suffisamment musclées, pas saillants de manière frappante.

-Yeux : Etroits, en position oblique, de couleur ambre. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire.

-Oreilles : Dressées, minces, triangulaires, courtes (c’est-à-dire ne dépassant pas 1/6 de la hauteur au garrot) ; le point le plus latéral de l’attache de l’oreille et l’angle externe de l’oeil sont sur une même ligne ; une verticale imaginaire tirée depuis la pointe de l’oreille frôle le bord de la tête.

Asgard

Jaïka

-Dos : Droit et fort. Rein : Solide, bien musclé, ni court ni étroit.

-Croupe : large et assez longue

-Poitrine : La ligne harmonieuse de la poitrine atteint au maximum le niveau des coudes. Vus de face, le poitrail et l’inter-ars paraissent modérément larges. Il convient d’éviter une région thoracique trop massive, car elle altérerait la silhouette typique qui caractérise ce trotteur-né. Les côtes sont bien cintrées, sans exagération. La silhouette est plutôt élancée et très semblable à celle du Loup.

-Ligne du dessous et ventre : Tendue et légèrement remontée.

-Ligne du dessus : Harmonieusement fondue et sans heurt du cou au tronc, légèrement inclinée.

-Garrot : Bien musclé ; marqué, mais sa forme ne doit pas nuire à l’harmonie de la ligne du dessus.

-Dos : Ferme et rectiligne.

-Région lombaire : Courte, bien musclée, pas large, légèrement inclinée.

-Croupe : Courte, bien musclée, pas large, légèrement inclinée.

-Poitrine : Symétrique, bien musclée, ample, en forme de poire avec un rétrécissement vers le sternum. La poitrine ne descend pas jusqu’au niveau des coudes ; la pointe de la carène sternale ne doit pas dépasser le niveau des articulations des épaules.

-Ligne du dessous et ventre : Parois abdominales tendues, relevées ; flancs légèrement retroussés.

Laszlo

Jaïka

ALLURES : Trot harmonieux, dégagé, étendu, avec mouvement des pieds aussi près du sol que possible ; la tête et le cou s’abaissant jusqu’à l’horizontale. Au pas, le chien va l’amble.

ALLURES : Le Chien-loup de Saarloos est un trotteur typique et endurant aisément capable de franchir de longues distances à sa cadence particulière. Son allure naturelle ne le fatigue guère et rappelle celle du Loup. Il se distingue d’autres races par son allure légère très spécifique. Le bon déroulement des mouvements dépend fortement de différents détails de construction corporelle ; avant toute chose, ce sont les angulations entre les différents membres qui exercent la plus forte influence. Les solides articulations du carpe et les jarrets légèrement inclinés permettent de bons mouvements souples, élastiques et naturels. Au trot franc et dégagé, le Chien-loup de Saarloos porte la tête et le cou presque horizontalement ; c’est alors que la position des yeux et la forme cunéiforme de la tête sont caractéristiques. Au trot soutenu, allure typique de la race, le chien ne présente pas une allonge exagérée ; tout comme une poussée trop forte, une allonge exagérée déformerait l’allure typique et légère qui est un modèle idéal de mouvement économe en énergie.

Couleurs autorisées pour le Saarloos

Brun de forêt

Gris de loup

Blanc

Fauve

Couleur autorisée pour le tchécoslovaque

Gris de loup uniquement

Le caractère

Asgard

Laszlo

Jaïka

Chien vif et débordant d’énergie, faisant preuve d’un caractère fier et indépendant. Il a la réputation d’obéir avant tout de sa propre et libre volonté. Il est attaché à son maître et est extrêmement fiable. Il peut se montrer réservé envers les étrangers et ne recherche généralement pas le contact. L’attitude réservée et semblable à celle du Loup pour éviter les situations inconnues est typique du Chien-loup de Saarloos.

Comme vous venez de le lire, le standard du Saarloos est tout autre que celui du tchécoslovaque. C'est un chien réservé qui ne va pas au contact des inconnus naturellement. Encore une fois, réservé ne veut pas dire craintif. Il est plus dans un état d'esprit d'évitement alors que son cousin aura tendance à aller à l'affrontement.

Plein de tempérament, très actif, endurant, réceptif, rapide dans ses réactions, intrépide et courageux; méfiant; d’un fidélité exceptionnelle envers son maître ; résistant aux intempéries, chien d’utilité polyvalente.

Le chien loup tchécoslovaque est un chien de travail à la base. Il a été sélectionné pour ses aptitudes à la défense des frontières entre la Tchéquie et la Slovaquie. C'est un chien qui ne doit PAS être peureux ou réservé. C'est un chien qui doit se montrer curieux, sociable et amitieux mais méfiant dans le sens où si un inconnu n'a pas l'air correct pour lui il va s'en méfier. Un chien méfiant n'est pas un chien craintif.

Cependant, n'oubliez pas que chaque individu est unique. Ce qui j'ai tenté de vous expliquer ici sont les grandes lignes des deux races. Il est évident que suivant la lignée utilisée, le travail de socialisation et de sociabilisation de l'éleveur et le travail que le propriétaire continue de faire après son arrivée de l'élevage, les résultats peuvent varier du tout au tout. Choisissez bien vos éleveurs, leurs chiens et surtout faites confiance à votre instinct. Rencontrez les deux races si vous ne savez pas vers laquelle vous tourner. Ils sont semblables mais aussi très différents.

  • Black Instagram Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Facebook Icon

© 2016-2019 par l'élevage Des Terres du Valhalla.

Depuis le 24 Novembre 2018